Home VoyagesGrèce | CYCLADES | Escapade à Santorin

| CYCLADES | Escapade à Santorin

15/09/2015

Mon seul regret en venant en Crète pour la première fois en 2008 fût de ne pas visiter l’île de Santorin, dont les paysages de cartes postales m’ont toujours fait rêver. Pour ce second séjour en Crète, nous réservions alors une excursion auprès de notre agent de voyage, pour nous y rendre. Autant vous le dire dès maintenant, nous avons adoré l’île de Santorin mais car oui il y a un gros MAIS… nous avons beaucoup moins aimé l’organisation de cette journée où nous avons passé plus de temps dans les transports que nous balader dans les rues des villes d’Oia et de Fira.

Si je ne pouvais vous recommander qu’une chose, c’est d’y aller par vos propres moyens et d’y passer au moins une nuit. Alors oui j’ai pu y faire mes photos de carte postale comme je le voulais mais tout cela très rapidement sans pouvoir vraiment en profiter car nous avions un temps impartis dans chaque endroit. Nous sommes partis de notre hôtel à 7h du matin via un bus qui devait nous déposer au port d’Héraklion pour prendre le bateau, mais le premier inconvénient des excursions organisées est qu’il faut faire le tour des hôtels pour récupérer le maximum de touristes et voici comment nous avons déjà perdu presque une heure de notre temps. Arrivés au port d’Héraklion, nous prenons un bateau rapide qui fait la traversé en environ 2h30.

Nous avons donc enfin mis un pied sur l’île de Santorin en fin de matinée et au lieu d’arriver au pied de la ville de Fira et de prendre un téléphérique pour monter, nous sommes arrivés de l’autre côté de l’île pour reprendre un bus direction la ville d’Oia et donc encore 45 minutes de perdues de route. Le trajet n’a pas non plus servi à rien puisque notre guide français nous a tout de même bien présenté l’île et nous avons découvert de très beaux paysages dans des plaines de l’île.

Oia

Enfin arrivés à Oia, nous avions 1h pour faire le tour de la ville. Autant vous dire qu’à part courir, c’est impossible de vraiment profiter en si peu de temps et surtout avec le ras de marée de touristes déjà présents. Moi qui pensait qu’en cette période il y aurait bien moins de monde, c’était sans compter avec les bateaux de croisière de vieux retraités ! Du coup, juste le temps d’en prendre plein la vue, quelques clichés et nous voilà repartis pour 20 minutes de bus direction Fira.

Fira

Même scénario dans la ville de Fira où nous avions 1h15 de temps libre et il nous fallait aussi déjeuner. Alors au lieu de se poser tranquillement dans un restaurant et de profiter de la vue tout en dégustant un bon plat typique de l’île nous avons déjeuné sur le pouce avec un sandwich Gyros (Pain pita, viande de porc ou poulet, tomates, oignons et sauce  tzatzíki), avalé en moins de 10 minutes et ainsi pouvoir se balader dans les rues de la ville. Mais bien évidemment, lors de ce type d’excursion, nous sommes déposés dans les coins ultra touristiques de la ville et n’avons pas assez de temps encore une fois pour nous perdre dans les rues et découvrir les coins plus typiques… bref plus jamais !

Balade en Goélette

Nous avons ensuite repris un bus qui nous redescendait au niveau du port afin de prendre une Goélette et naviguer jusqu’à l’île volcanique faisant face à Fira afin de nous baigner dans les sources d’eaux chaudes (entre 28 et 30°C.) dîtes sources rouges du fait de leur couleur. Je dirais plutôt sources orange/rouille mais ça fait tout de suite moins glam’ !

La traversé en Goélette était plutôt sympa, surtout que nous avons ensuite pu sauter du bateau et nager jusqu’aux sources chaudes mais là encore nous n’avions que 30 minutes de baignades, qui se sont transformées en 15 minutes avant que la goélette nous rappelle pour repartir vers le port et reprendre le bateau rapide qui nous redéposerait à Héraklion.

Vous l’aurez compris, nous avons adoré les paysages de l’île de Santorin mais beaucoup moins l’organisation des excursions touristiques de ce type, surtout pour le prix que nous avons payé… tenez vous bien 180 € par personne !

Nous y retournerons c’est certain mais par nos propres moyens et surtout avec plus de temps en y passant une à deux nuits. L’île étant assez petite, je vous le recommande pour un week-end de 2-3 jours et je pense que la meilleure période pour s’y rendre reste le début du printemps ou le début de l’automne pour éviter le pic de touristes. Surtout que selon notre guide, il y a environ 300 jours de soleil dans l’année.

Crédit photos : Little Things

D'autres articles à découvrir

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.